Les inconvénients des éditeurs de sites gratuits

Certes économiques, les editerus de sites gratuits type Wix ou Pages jaunes imposeront rapidement des limites en termes de référencement et de personalisation

Les créateurs de sites gratuits

Les éditeurs de contenu en ligne peuvent être attirants pour les particuliers et les entreprises ne disposant pas d’un grand budget pour leur visibilité en ligne. Bien que financièrement intéressants, ces éditeurs de sites en ligne (tels que Pages Jaunes, Orange, Free, Wix, etc) cachent bien des inconvénients. Petit tour d’horizon du pour et du contre de ces grandes plateformes.

1. L’argument de la gratuité

Ne nous voilons pas la face : un site gratuit peut être votre solution, si:

  • Vous ne disposez d’aucun budget.
  • Passer du temps devant un écran à en apprendre le fonctionnement ne vous fait pas peur.
  • Vous ne prévoyez pas de travailler sur le référencement de ce site dans le futur.
  • Vous n’avez pas peur d’avoir d’un rendu « cheap », « low-cost », en raison des différentes pubs, plus ou moins aggressives, qui apparaitront sur l’écran de vos visiteurs.

Vous cochez toutes les cases ci-dessus: lancez vous sans plus attendre dans l’aventure gratuite. Cependant, quelle est l’utilté de votre site internet si celui ci doit rester dans l’ombre, non référencé et non visité, et par dessus tout non crédible?

« Gratuit » ou peu couteux sonne toujours trop beau pour être vrai. Le problème des sites « pré-faits » est que vous devenez le produit de ces entreprises. En raison de la faible contribution financière, ces éditeurs de sites utilisent les sites créés sur leur plateforme pour: à la fois rediriger du trafic vers le « site mère » et ainsi proposer leurs services à vos visiteurs, mais bien entendu aussi afficher des piblicités. 

2. Une dépendance totale

Ces sites gratuits (ou presque) sont verrouillés. Dans tous les sens.

Premièrement, ils ne sont pas programmés à partir d’un code open source publiquement accessible et permettant de confirmer la fiabilité et neutralité du système de manière indépendante.
Les solutions open sources telles que WordPress ou Joomla permettent à des développeurs de se familiariser avec le système et de concevoir des plugins ou applications compatibles, souvent gratuites, qui contribuent énormément à l’amélioration de l’expérience utilisateur. Dans le cas des « créateurs web low-cost », le code reste privé et les outils ne sont développés que par les équipes de l’entreprise, ce qui limite grandement la quantité, diversité et neutralité de ce qui est proposé.

Il faut également savoir qu’en étant hébergé chez eux et sur un système non « open source » développé par l’entreprise, votre site devient rattaché à cette même société et sera très souvent non compatible avec quelconque autre plateforme. Si l’entreprise met les clés sous la porte ou que vous voulez changer de fournisseur, il faudra tout reprendre à zero. 

3. Un sérieux frein à votre référencement

En ce qui concerne le référencement naturel, les nouvelles pages créées à partir des outils gratuits en ligne (particulièrement avec « solocal ») sont considérés comme des sites à part entière par Google. Cependant, l’éditeur de site  garde la main sur la manière dont seront organisées les sections, la manière dont les moteurs de recherche « liront » votre site.

les modèles de sites proposés sont généralement peu nombreux (voir très peu nombreux), ce qui pose un problème – en passant outre le manque d’originalité – au niveau de la duplication de contenu sur Google: Le moteur de recherche note les similarités dans le code de toutes ces pages et le classement du domaine s’en retrouve dégradé, car bien que le texte puisse en être différent, le code sera bel et bien octet pour octet similaire à des milliers  d’autres sites web.

En créant un site sur la plateforme, le client donnera un peu de référencement au site du prestataire de services en se voyant obligé de garder des liens pointant vers celui-ci. L’inverse n’étant pas existant, le prestataire n’offre pas de référencement « naturellement bon » au site créé sur sa plateforme, contrairement aux arguments de nombreux commerciaux. Cet article en témoigne.

4. L'impossibilité de se faire une identité et d'évoluer

En raison du caractère exclusif de la plateforme sur laquelle vous créez votre page, toute tentative d’évolution de votre site web se heurtera à l’impossibilité de pouvoir migrer vers un autre système / une autre palteforme. Votre entreprise grandit, vous souhaitez intégrer une boutique en ligne ou de simplement un module, vous voulez changer le modèle de votre site web… Toutes ces fonctionnalités « de base » disponibles sur les plateformes open source vous seront inaccessible en raison de l’incompatibilité prévue par vos prestataires.

Il est aussi flagrant que vous ne pourrez pas vous construire l’identité visuelle de votre entreprise en raison de la standardisation du modèle utilisé et du caractère restreint des fonctionnalités. N’oubliez pas qu’un site Pages Jaunes (Solocal), Wix, Jimdo Orange, Free ou autre ne vous appartient pas!

 

 

Prendre contact

Prenez contact dès aujourd’hui

+33 9 70 73 14 94 
(prix d’un appel local)

formulaire ci contre

Demande d'info

8 + 13 =